Jacques Gaillard


Poste

Ingénieur de recherches hors classe

Institution de rattachement

Centre Population & Développement (CEPED) - IRD

Recruté à l’ORSTOM (ex-IRD) en 1975, GAILLARD Jacques est Ingénieur de Recherche à l’IRD depuis 1989 et membre du comité de rédaction des revues Science Communication (Etats-Unis) et Science, Technology & Society (New Delhi, Inde).

Ancien directeur par intérim et directeur adjoint de la Fondation Internationale pour la Science (IFS), Stockholm (Suède) puis directeur de la division des politiques et de la coordination du département de coopération technique de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), Vienne (Autriche), Jacques Gaillard a réintégré l’Institut de Recherche pour le Développement en octobre 2006. Ses recherches ont porté sur une sociographie de la profession de chercheur et l’analyse de l’émergence des communautés scientifiques dans les pays en développement, (sujet de sa thèse de doctorat soutenue en 1989). Cela l’a amené à s’intéresser au rôle des coopérations scientifiques internationales, aux questions des migrations scientifiques internationales, à la mesure des activités scientifiques et techniques, et aux politiques scientifiques dans les pays en développement.

Il a participé, depuis 2006, à plusieurs programmes européens dans le cadre du FP7 (ESTIME, MIRA, EULAKS) et contribué au programme UNESCO sur le « renforcement des capacités en science et technologie en Afrique ». Dans ce cadre, il a réalisé trois études sur les systèmes nationaux de recherche au Bénin, à Madagascar et au Sénégal lesquelles s’inscrivent dans un processus participatif dont l’aboutissement prévu est l’élaboration et la validation d’un texte de politique scientifique nationale. Il a également coordonné à partir de 2010 un projet de jumelage Maroc-Union Européenne (Appui au Système National de Recherche (SNR) au Maroc pour une intégration à l’Espace Européen de Recherche (EER) mobilisant un consortium d’experts de haut niveau en France et en Espagne. Il a participé au cours des deux dernière années à plusieurs études financées par le Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI – Canada) sur les fonds de financement de la recherche en Afrique d’une part (Burkina Faso, Cameroun, Cote d’Ivoire et Sénégal) et dans les pays d’Afrique du Nord et du Moyen Orient (Maroc).

Coordination de projets en cours

  • Coordination d’un numéro thématique de la revue Science, Technology & Society (STS) : « Return from Migration an Circulation of the Highly Skilled : is Brain Drain over » ?
  • Internationalisation de la Recherche Scientifique au Maroc.

Publications

  • MOUTON J., J.GAILLARD et M. van LILL. 2015. « Functions of Science Granting Councils in Sub-Saharan Africa » in Cloete N., P. Maasse et T. Bailey Knowledge Production & Contradictory Functions in African Higher Education , African Minds (www.africanminds.org.za), 230 pages, pp. 130-150.
  • GAILLARD J. & R. ARVANITIS. 2014. (eds) « Research collaboration between Europe and Latin America. Mapping and Understanding Partnership », Editions des Archives Contemporaines Archives, 198 pages.
  • GAILLARD J. 2010. Measuring R&D in Developing Countries : main characteristics and implications for the Frascati Manual, Science, Technology & Society vol 15(1), p 77-111.
  • GAILLARD J. 2010. Science and Technology (S&T) in Lebanon : a university-driven activity, Science, Technology & Society vol 15(2), p 271-307.
  • GAILLARD A.M. et J. GAILLARD. 1999. Les enjeux des migrations scientifiques internationales. De la quête du savoir à la circulation des compétences. Paris : L’Harmattan, 233 pages.
  • GAILLARD J. 1999. La coopération scientifique et technique avec les Pays du Sud. Peut-on partager la science ? Paris : Karthala, collection “Hommes et Sociétés”, 340 pages.
  • GAILLARD J., V.V. KRISHNA et R. WAAST (éds.). 1997. Scientific Communities in the Developing World, New Delhi : SAGE India, 398 pages.
  • GAILLARD J. (éd.). 1997. The International Mobility of Brains in Science & Technology, numéro thématique de la revue Science, Technology & Society, Vol. 2(2), 468 pages.
  • GAILLARD J. 1991. Scientists in the Third World, Lexington : University Press of Kentucky, 244 pages.
TOP