L’état et la construction des politiques de santé publique. L’expérience du Brésil dans la lutte contre la Pandémie de VIH/SIDA


Cristina D'almeid
Directeur : Benjamin Coriat
Démarrage : 2011

Laboratoire CEPN

La thèse se concentre sur les nombreuses fonctions institutionnelles jouées par l’Etat dans la construction des politiques de Santé Publique au Brésil. Afin de mettre en lumière la nature complexe et multidisciplinaire de cette question, le Programme Brésilien de lutte contre le VIH/SIDA a été choisi comme un cas emblématique. Ce programme a été renommé internationalement comme un modèle pour les pays du Sud engagés dans la promotion de l’accès aux médicaments et aux soins thérapeutiques. Les différentes fonctions assumées par I’Etat dans la mise en place de la politique nationale de lutte contre le VIH/SIDA sont analysés en quatre chapitres. Le premier chapitre fait référence au Mouvement Sanitaire national et le rôle de l’Etat en tant que « prescripteur» de recommandations thérapeutiques en matière de VIH/SIDA. Le deuxième chapitre analyse la complémentarité et l’organisation de l’Etat comme un <( fournisseur » et un acteur clé dans la configuration de ces marchés. Le troisième chapitre traite de l’évolution de la politique industrielle nationale en considérant ses implications sur la dynamique du secteur pharmaceutique. Ce secteur assume une mission stratégique dans la fabrication de produits pharmaceutiques génériques. Dans cette perspective, ce chapitre vise à aborder la fonction de l’Etat comme un « promoteur » majeur du renforcement des capacités technologiques nationales dans le domaine pharmaceutique. Enfin, le dernier chapitre présente une étude de cas qui éclaire les principaux enjeux institutionnels la mise en place d’initiatives nationales en faveur de l’innovation dans la production de médicaments antirétroviraux.

TOP