L’insertion des jeunes une évaluation de dispositifs d’emploi et de formation professionnelle


Sabina Issehnane
Directeur : Hélène Zajdela
Soutenance : 2011

Laboratoire CEPN

Résumé

L’objet de cette thèse est d’étudier l’orientation récente des dispositifs d’emploi et de formation professionnelle destinés aux jeunes en analysant leurs effets en termes d’insertion professionnelle. L’évolution de ces politiques s’inscrit dans un changement de référentiel vers une logique d’activation et un mouvement de professionnalisation de l’enseignement supérieur qui se sont diffusés en Europe. Cette thèse analyse l’insertion professionnelle des jeunes selon ces deux angles spécifiques. En premier lieu, nous discutons du glissement vers une logique d’activation et nous étudions l’accompagnement vers l’emploi des jeunes peu ou pas diplômés en analysant le Contrat d’Insertion dans la VIe Sociale. L’évaluation du CIVIS montre un effet important de Fintensité de l’accompagnement sur le degré d’insertion professionnelle des jeunes suivis et une forte sensibilité de la conjonctûre économique. En second lieu, nous analysons le développement de la professionnajisation de l’enseignement supérieur par le biais des stages et de l’apprentissage. L’analyse de l’impact des stages sur les diplômés du supérieur met en évidence leur grande hétérogénéité. Seuls certains types de stages, ceux à la fois formateurs et gratifiants, ont des effets positifs sur l’insertion professionnelle des jeunes en termes d’emploi et de salaire. Le mouvement de professionnalisatjon s’est également traduit par la croissance exponentielle de l’apprentissage dans le supérieur. Les résultats de notre évaluation montrent que l’apprentissage permet aux diplômés du supérieur d’accéder à des salaires plus élevés, tandis qu’il ne favorise pas davantage leur accès à l’emploi, quand on tient compte des caractéristiques spécifiques des apprentis.

TOP