Mettre en œuvre le changement dans une organisation professionnelle publique ? Pratiques et identité professionnelles face aux réformes


Aubépine Dahan
Directeur : Vincent Mangematin
Soutenance : 2011

Laboratoire LATTS/TIO

Résumé

Partir d’une étude empirique sur la manière dont les universitaires ont adopté ou non de nouvelles pratiques après la réforme des écoles doctorales en France, ma thèse étudie comment une réforme organisationnelle par le haut peut changer les pratiques de professionnels autonomes. Les pratiques nouvelles ne sont effectivement adoptées que lorsqu’elles font sens par rapport à l’identité professionnelle. Or, celle-ci n’évolue pas en réponse à un pilotage précis des réformateurs, mais à la définition, par les professionnels, de problèmes nouveaux justifiant une modification des manières de faire. Par conséquent, un changement radical (impliquant une évolution de l’identité) ne peut être piloté par le haut, mais seulement favorisé à travers la structure de l’organisation : des interactions régulières entre groupes professionnels, et avec les autres parties prenantes de l’organisation (usagers, citoyens, financeurs) créent un terrain favorable à ce changement. Cette thèse discute la marge de manoeuvre des réformateurs dans le contexte des organisations professionnelles publiques, ainsi que les leviers de changement à leur disposition.

TOP