Du 10/12/2015 Au 10/12/2015

Matinale de l’IFRIS autour de l’ouvrage « Sciences et technologies émergentes: pourquoi tant de promesses? », 10 décembre 2015, CNAM

L’Institut Francilien Recherche Innovation Société (IFRIS), avec le soutien du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et de l’université Paris-Est (UPE), a organisé le 10 décembre 2015  la treizième séance de ses Matinales autour de l’ouvrage : « Sciences et technologies émergentes: pourquoi tant de promesses? », dirigé et édité par Marc Audétat, Dominique Vinck, Gaïa Barazzetti, Gabriel Dorthe, Claude Joseph et Alain Kaufmann. Editions Hermann.

Conçus comme un lieu de débats et de confrontations d’idées autour de résultats de recherche et de publications récentes, ces rendez-vous mensuels sont l’occasion de rencontres privilégiées, et parfois inattendues, entre les chercheurs de l’IFRIS et différents types d’acteurs (académiques, journalistes, responsables de l’administration, membres de la société civile, …).

Voir le programme de présentation de la Matinale du 10 décembre 2015

Vidéo de la 13ème Matinale de l’IFRIS, 10 déc. 2015

photo 1

– Introduction par Rigas Arvanitis, Directeur de l’IFRIS

(00:00 – 02:00)

– Présentation par Marc Audétat, Politologue, docteur ès sciences, et chercheur à l’Interface sciences – société de l’Université de Lausanne en sociologie des sciences et techniques

(02:01 – 21:52)

– Discussion par Sarah Aguiton, Post-doctorante de l’IFRIS au Centre Alexandre Koyré

(21:53 – 28:52)

– Discussion par Dominique Vinck, Professeur à l’Université de Lausanne

(28:53 – 41:12)

– Discussion par Jean Foyer, Chargé de recherche à l’Institut des sciences de la communication (CNRS, Paris

(41:13 – 59:28)

– Questions-Réponses
(59:29 – 01:28:29)

Interviews des intervenants :

Marc Audétat (politologue, docteur ès sciences, et chercheur à l’Interface sciences – société de l’Université de Lausanne en sociologie des sciences et techniques), Jean Foyer, chargé de recherche à l’Institut des sciences de la communication (CNRS, Paris), Dominique Vinck (professeur à l’Université de Lausanne) et Sarah Aguiton, post-doctorante de l’IFRIS au Centre Alexandre Koyré.

photo 2

Vidéos réalisées par Spescimen.

TOP