SocRisk

Vers une évaluation socio-économique des risques ?
L’apport des sciences sociales à l’analyse des risques

Coordinateur

Olivier Borraz, directeur de recherche CNRS, Sciences Po, Centre de Sociologie des Organisations (CSO), CNRS

Présentation

Le projet entend faire le point sur les méthodes et les approches qui sont utilisées pour procéder à une évaluation socio-économique des risques dans les champs de la santé et de l’environnement. Il part du triple constat suivant lequel : 1) de nombreuses institutions se tournent de plus en plus vers les sciences sociales afin qu’elles contribuent à l’évaluation des risques, sans que cette demande ne soit clairement formulée ni a fortiori ne repose sur des attentes précises ; 2) les sciences sociales disposent d’un important corpus empirique et conceptuel sur ces questions, sans que celui-ci n’ait fait l’objet d’un processus d’intégration ni de mise en débat ; 3) il existe actuellement des expérimentations ou réflexions menées dans différentes organisations, tant à l’échelle nationale qu’européenne, autour de cette évaluation, sans que celles-ci n’aient fait pour le moment l’objet d’une approche plus systématique.

Le projet se propose d’organiser, sur une période de 18 mois, cinq séminaires qui auront pour objectif de répondre aux questions suivantes :
• Quelles sont les justifications pour une évaluation socio-économique ? Qu’en attend-on ? S’agit-il de réduire l’incertitude par un apport de savoirs additionnels ? De mettre en œuvre le principe de proportionnalité dans la gestion des risques ? Ou bien encore de relégitimer un processus décisionnel mis à mal par les crises successives ?
• Quelles sont les méthodes existantes en matière d’évaluation socio-économique ? Outre l’analyse coût-bénéfice, y a-t-il d’autres méthodes aussi utiles et robustes ? Ces méthodes doivent-elles être quantitatives ? qualitatives ? un mélange des deux ? Doivent-elles reposer sur une seule unité de mesure, telle par exemple la valeur monétaire ? Comment peuvent-elles répondre aux enjeux d’objectivation ?
• Sur quelles données ou types de données doit reposer une telle évaluation ? Comment peut-on apprécier la fiabilité de ces données ? Sont-elles aisément accessibles ? D’où proviennent-elles ? Comment sont-elles fabriquées ?
• Quels critères doit-on employer pour évaluer les risques ? L’impact économique d’une décision ? L’acceptabilité sociale des risques ? Justice et équité ?
• L’évaluation socio-économique doit-elle être comparable à ce qui se fait dans d’autres comités experts, ou doit-elle s’appuyer sur la contribution des différentes parties intéressées ? Quel doit/peut être le lien entre l’évaluation socio-économique et les procédures inclusives de délibération ?
• Les méthodes d’évaluation socio-économique doivent-elles s’accorder aux styles nationaux de régulation ou aux différentes épistémologies civiques ? Chaque séminaire s’organisera autour d’une de ces questions, en partant d’une revue de littérature et en mobilisant des chercheurs européens et américains, ainsi que des “praticiens” de l’évaluation des risques. Les séminaires donneront lieu à des comptes-rendus détaillés qui seront mis en ligne, afin de poursuivre les échanges. Au terme de ces séminaires, un colloque international sera organisé qui donnera lieu à la publication d’un ouvrage.

Participants au projet

Centre de Sociologie des Organisations (CNRS-Sciences Po) :
• Daniel Benamouzig
• Olivier Borraz
• Jean-Noël Jouzel
• Danielle Salomon

INRA SenS :
• Marc Barbier
• Pierre-Benoit Joly
• François Dedieu

Centre de Recherche « Droit des Sciences et Techniques » (CNRS/ Université Paris 1) :
• Christine Noiville
• Marie-Angèle Hermitte

Réseau Risques et Société (R2S)

TOP