Développement et stratégie dans l’industrie chimique


Jose Victor Junior Alves
Directeur : Olivier Westein
Soutenance : 2011

Laboratoire CEPN

Résumé

La question principale de cette thèse concerne la restructuration du secteur et des entreprises chimiques à cause des nouvelles frontières stratégiques, notamment concurrentielles, technologiques, financières et institutionnelles. L’objectif principal est de comprendre et caractériser les comportements hétérogènes des firmes chimiques, en les classant en groupes distincts. La première chose mise en évidence de cette thèse est que l’apprentissage cumulatif scientifique ou les DPI (droits de propriété intellectuelle) ne sont plus les principaux obstacles aux nouveaux entrants dans le secteur; Ils ont été additionnés à la suprématie des finances, certifications HQES (santé, qualité, environnement, sécurité ) et les valeurs intangibles (la marque, la chaîne d’approvisionnement, réseau, les clusters, la compréhension des clients, le marketing, la responsabilité sociale, la gestion et de main-d’œuvre qualifiée). Le second postulat est que l’environnement concurrentiel et technologique a recrée des nouvelles limites stratégiques en partagent les firmes en sous-secteurs comme les sciences hybrides, sciences de la vie, substances de base ou les produits chimiques spécialisés. Cette nouvelle configuration induit les opérations de l’acteur dans leur portefeuille de produits, leurs actifs, production, R&D, F&A, réseau, JV, alliances, licences, connaissances spécifiques et le marketing. L’hypothèse soutenue concerne les changements dans le secteur chimique qui évoluent dans un cadre nouveau avec les principaux vecteurs : mondialisation concurrentiel, création de la valeur, restructuration du marché et réglementation.

TOP