Du 11/09/2017 Au 13/09/2017

Colloque de clôture du projet ANR INNOX – Innovation dans l’expertise : La modélisation et la simulation numériques comme mode d’action publique

 

Le gouvernement de la prédiction ? Mise en politique du calcul et de la modélisation

Annonce de conférence internationale et appel à contributions

____________
11-13 Septembre 2017, Paris

 

Le LISIS organise le colloque de clôture du projet ANR INNOX (Innovation dans l’expertise: la modélisation et la simulation numériques comme mode d’action publique) le 11-13 septembre 2017 à Paris. Ce colloque international mettra en discussion les effets des outils computationnels sur l’action publique.. Les propositions de communication sont à envoyer à colloque@innox.fr, avant le 30 mars 2017. La sélection des propositions sera faite dans un délai d’un mois par le comité organisateur.

 

Modélisation, computation, prédiction – les futurs dans l’action publique en calculs

 

Que ce soit sous la forme de l’analyse de grandes masses de données, de la modélisation et simulation numériques, la computation promet une action publique orientée vers le futur, une capacité et légitimité accrues à construire, prédire, ou agir sur celui-ci. Que le futur soit objet de connaissance et d’action n’est pourtant pas chose nouvelle. Quelle est la caractéristique du rapport politique contemporain au(x) futur(s)? Dans quelle mesure l’émergence d’outils de computation et plus généralement la mise en calcul de la société change-t-elle ce rapport au futur et la capacité à agir sur celui-ci? Comment les technologies de prédiction sont-elles mises en politique(s) et participent-elles de l’action publique?

Le colloque conclue le projet INNOX financé par l’Agence Nationale de la Recherche (innox.fr), sur les outils de modélisation et simulation numériques dans les politiques énergétiques (scénarios énergétiques), la police (technologies de police prédictive) et le contrôle des produits chimiques (toxicologie computationnelle et prédictive). Dans la lignée du projet, le colloque sera l’occasion d’approfondir quatre thématiques :

 

  • Premièrement, qui compose et structure le marché de la connaissance prédictive ? Qui prédit ? Qui parvient à établir ses prédictions ou ses outils dans l’action publique, à en devenir expert, et comment? Des modèles analogiques aux algorithmes de machine learning, quelles sont les différentes épistémologies et techniques en présence ? Comment se différencient-elles, ou s’assemblent-elles ?

 

  • Deuxièmement, quel est le rapport entre la prédiction et l’action  ou la décision : comment ces connaissances modifient les représentations, les normes et la légitimité de l’action publique? Comment les administrations les emploient-elles, ou s’équipent pour en produire ? La prédiction est-elle le nom d’un mode de prise de décision différent ?

 

  • Troisièmement, quel est le rapport entre prédiction et mobilisation collective ? En quoi et comment la mobilisation croissante d’une “expertise prédictive” dans l’action publique modifie-t-elle les possibilités d’expression de la critique et les formes de mobilisation collective ? Dans quelle mesure la production de connaissances prédictives est-elle rentrée dans les répertoires d’action collective ?

 

  • Quatrièmement, peut-on identifier des formes collectives et organisées de validation et standardisation des connaissances prédictives? Par qui, dans quels arènes, par quelles procédures et épreuves se norment et se régulent la prédiction, ses technologies et ses usages ?

 

Conférences plénières

 

Paul N. Edwards

William J. Perry Fellow in International Security and Senior Research Scholar, Center for International Security and Cooperation, Freeman Spogli Institute, Stanford University, Professor of Information and History, University of Michigan. Il est co-éditeur de la
Infrastructures book series (MIT Press), et membre des comités de Big Data & Society: Critical Interdisciplinary Inquiries, Information & Culture: A Journal of History, et Internet Histories: Digital Technology, Culture, and Society. Son dernier ouvrage est A Vast Machine: Computer Models, Climate Data, and the Politics of Global Warming (MIT Press, 2010).

 

Stephen Hilgartner

Professeur of Science and Technology Studies, Cornell University. Il est l’auteur de Science & Democracy: Making Knowledge and Making Power in the Biosciences and Beyond, Stephen Hilgartner, Clark Miller, and Rob Hagendijk, eds., Routledge (2015), et de Science on Stage: Expert Advice as Public Drama, Stanford University Press, 2000. Il a co-édité le numéro special “The Anticipatory State: Making Policy-Relevant Knowledge about the Future,” a special issue, N. Nelson, A. Geltzer, and S. Hilgartner, eds., Science & Public Policy (volume 8, no. 8, October 2008).

 

Appel à contribution

 

Des contributions empiriques ou théoriques, en anglais ou en français, sur divers secteurs d’action publique (alimentation, agriculture, énergie, climat, environnement, ville, sécurité, santé) sont attendues pour couvrir ces questions. Les propositions sont à envoyer à colloque@innox.fr pour le 30 mars 2017.

Comité organisateur

Stefan Aykut
Bilel Benbouzid
Jean-Philippe Cointet
François Dedieu
David Demortain
Pierre-Benoit Joly
Sylvain Parasie
Antoine Schoen
TOP