Christophe Bonneuil

Bonneuil-photo-130x195

Poste

Chargé de recherches

Institution de rattachement

Centre Alexandre Koyré (CAK)

Christophe Bonneuil est chercheur au centre Koyré depuis 1998. Après des études de biologie et d’histoire, sa thèse d’histoire des sciences portait sur “Mettre en ordre et discipliner les tropiques : Les sciences du végétal dans l’empire français, 1870-1940″ (1997).
Depuis, il s’intéresse plus largement aux sciences de la vie de la fin du XIXe siècle à aujourd’hui et aux transformations des rapports au vivant. Il vient de publier, avec Frédéric Thomas Gènes, pouvoirs et profits. Recherche publique et régimes de production des savoirs de Mendel aux OGM (Ed. Quae, 2009) et prépare un manuel d’introduction au domaine « Science, Technologie et Société » (coll. Repères) ainsi qu’un ouvrage sur La biologie à l’épreuve de la controverse OGM. Il enseigne au Master Histoire des Sciences Techniques et Sociétés de l’EHESS depuis 1998.

Recherche et enseignement

depuis Octobre 1998 : Chargé de Recherche au CNRS (Centre A. Koyré d’Histoire des Sciences et des Techniques). CR 1 depuis 2001. Enseignements dans le Mastère Histoire des Sciences, Techniques et Société de l’Ehess.

1997- 98 : Post-doctorant au Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte (Berlin).

1991-96 : Assistant Moniteur Normalien en physiologie à l’Université de Paris 13, puis en histoire à l’Université de Paris 7.

Responsabilités collectives

Actuelles :

- Vice-président du Conseil Consultatif de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur auprès du Conseil Régional de l’Ile-de-France.

- Membre du Comité d’Histoire de l’Inra


Passées :

- Responsable scientifique du projet « Une histoire comparée de la construction des savoirs sur les risques des plantes transgéniques (USA, Union Européenne, Allemagne, Grande-Bretagne, France ; 1983-2003) » (financement ACI MRT, 2004-2007 ; partenaires : Max-Planck Institut für Wissenschaftsgeschichte, LondonSchool of Economics, INRA-TSV).

- Co-responsable (avec Y. Sintomer, UMR CSU, CNRS-Université Paris 8, et H.P. Müller, Humboldt Univ.) du projet franco-allemand « Société du savoir et démocratie en Europe » (financement CIERA 2005-2006)

- Responsable scientifique du projet “Histoire de la génétique et l’amélioration des plantes”, (financement INRA, 2002-2005, collaborateur post-doc : Frédéric Thomas).

- Co-Responsable scientifique (avec Dominique Pestre) du projet “Penser les Sciences, les Techniques et l’Expertise dans les Sociétés Contemporaines”. Enquête collective et séminaire international financés par le MRT (http://histsciences.univparis1.fr/penserlessciences/). (2000-2002)

- Membre du secrétariat scientifique du colloque UNESCO/IRD: Les Sciences hors d’occident au XXè siècle, Paris, septembre 1994

- Membre de la cellule historique du CIRAD (1992-1994).

Axes de recherche

Mondialisations, environnement, « gouvernance » des sciences : problèmes actuels, questions historiques.

Thèmes de recherche

• Histoire des sciences de la vie et du gouvernement du vivant (hérédité, biodiversité, agriculture), XIXe-XXIe siècle.
• Histoire de la génétique de Mendel à aujourd’hui : histoire culturelle des savoirs sur l’hérédité, régimes de production des savoirs et des innovations variétales, histoire de la biodiversité cultivée.
• Biologie et biologistes à l’épreuve de la controverse OGM (1973-2009).
• Savoirs et pouvoirs sur la nature et la biodiversité, de la colonisation à la mondialisation.
• Science, Technologie et société.

Séminaires de l’année en cours

• Sciences et technologies en société (séminaire de master)
• Agriculture, sciences et environnement : l’agriculture entre modernisation et écologisation
Gouverner le vivant Savoirs, Cultures et Politiques de la Biodiversité
Environnement : philosophie, histoire et sciences sociales (Séminaire de Master)

Publications

Ouvrages et directions de publications:

  • 2010 Bonneuil C. et Joly P.-B, Science, politique et société, La Découverte (coll. Repères), à paraître.
  • 2009 Bonneuil C. et Thomas F. Gènes, pouvoirs et profits. Recherche publique et régimes de production des savoirs de Mendel aux OGM, Paris, Ed. Quae.
  • 2008 Bonneuil C., Denis G. et Mayaud J.-L., dir., Sciences, chercheurs et agriculture. Pour une histoire de la recherche agronomique, Paris, Quae-L’Harmattan.
  • 2006 Bonneuil C., Direction du dossier « De la République des savants à la démocratie technique : conditions et transformations de l’engagement public des chercheurs », in Natures Sciences Société, vol. 14, n° 3.
  • 1999 Bourguet M.-N. et Bonneuil C., dir., dossier thématique “De l’inventaire du globe à la ‘mise en valeur’ du monde : botanique et colonisation (fin XVIIIe siècle – début XXe siècle)”, Revue Française d’Histoire d’Outre-Mer n° 322-323 (1er semestre 1999), 5-169.
  • 1995 Chatelin Y. et Bonneuil C., (dir.), Les Sciences hors d’occident au XXè siècle. Vol.3: Nature et environnement (actes du colloque UNESCO/ORSTOM, septembre 1994). Paris, ORSTOMÉditions, 1995.
  • 1993 Bonneuil C. et Kleiche M., Du jardin d’essais colonial à la station expérimentale. 1880- 1930, Ed. du CIRAD, 1993.
  • 1991 Bonneuil C., Des savants pour l’Empire. La structuration des recherches scientifiques coloniales au temps de ‘la mise en valeur des colonies françaises’, 1917-1945. Bondy, Ed. del’ORSTOM, 1991.

Articles :

  •  2009 Bonneuil C. « Pure lines as industrial simulacra. A cultural history of genetics in Agro-Industrial Context », in S. Müller-Wille & H.-J. Rheinberger (eds), A Cultural History of Heredity. Vol. 2 : Exploting Heredity, MIT Press, sous presse.
  • 2009 Bonneuil C. « Savoirs, pouvoirs et imaginaires de la gestion du vivant de Darwin à aujourd’hui », dans Sciences en campagne. Regards croisés, passés et à venir . sous la direction de Hervieu et B. Hubert. Colloque de Cerisy-L’aube, 2009, 77-98.
  • 2008 Bonneuil C. et Hochereau F., « Gouverner le ‘progrès génétique’. Biopolitique et métrologie de la construction d’un standard variétal dans la France agricole d’après-guerre », Annales HSS, Nov-Déc. 2008, 1305-1340.
  • 2008 Bonneuil C. et Thomas F., « L’Inra dans les transformations des régimes de production des savoirs en génétique végétale », in Bonneuil C., Denis G. et Mayaud J.-L., dir., Sciences, chercheurs et agriculture. Pour une histoire de la recherche agronomique, 2008, Quae-L’Harmattan, 113-135.
  • 2008 Thomas F. et Bonneuil C., « L’introduction du maïs hybride en France : une technologie fordiste », in Bonneuil C., Denis G. et Mayaud J.-L., dir., Sciences, chercheurs et agriculture. Pour une histoire de la recherche agronomique, 2008, Quae-L’Harmattan, 155-180.
  • 2008 Bonneuil C., Denis G. et Mayaud J.-L., « Pour une histoire des acteurs et des institutions des sciences et techniques de l’agriculture et de l’alimentation », in Bonneuil C., Denis G. et Mayaud J.-L., dir., Science, agriculture, environnement et alimentation au XXe siecle, 2008, Quae-L’Harmattan, 5-44.
  • 2008 Bonneuil C., Joly P.-B. et Marris C., “Disentrenching experiment ? The construction of GMcrop field trials as a social problem”, Science, Technology and Human Values, vol. 33, n°2 (march 2008), 201-229.
  • 2008 Bonneuil C., “Producing identity, industrializing purity. Elements for a cultural history of genetics”, in S. Müller-Wille & H.-J. Rheinberger (eds), A Cultural History of Heredity IV. Preprint 343, Berlin, 2008, 81-110.
  • 2008 Demeulenaere E., Bonneuil C., Balfourier F., Basson A., Berthellot J.-F., Chesneau V., Ferté H., Galic N., Kastler G., Koenig J., Mercier F., Payement J., Pommart A., Ronot B., Rousselle Y., Supiot N., Zaharia H. et Goldringer I., « Étude des complémentarités entre gestion dynamique à la ferme et gestion statique en collection : cas de la variété de blé Rouge de Bordeaux », Les Actes du BRG, 7 (2008) 117-138.
  • 2007 Müller-Wille S. et Bonneuil C., “Trials and Registers: The archives of the Svaloef Weibull and Vilmorin Companies”, Mendel Newsletter, n°30 (déc. 2007), 16-21.
  • 2007 Bonneuil C., Demeulenaere E., « Une génétique de pair à pair ? L’émergence de la sélection participative », dans F. Charvolin, A. Micoud et L. K. Nyhart, dir. Les sciences citoyennes. Vigilance collective et rapport entre profane et scientifique dans les sciences naturalistes. Ed. de l’Aube, 122-147.
  • 2007 Charvolin F et Bonneuil C., « Entre écologie et écologisme : la protection de la nature au Muséum dans les années 1950 », Responsabilité & Environnement - n° 46 – Avril 2007, 46-52 (dossier : « 1970, l’invention de l’environnement ? »)
  • 2007 Bonneuil C. et Joly P.-B., « Plantes transgéniques, expertise et action publique : évolution de la place et du rôle de la Commission du Génie Biomoléculaire de 1986 à 2006 », in CGB, Commission du Génie Biomoléculaire, 1986-2006. 20 années d’expertise. Paris, MAPMEDD, 20-29.
  • 2006 Bonneuil C., E. Demeulenaere, F. Thomas, P.-B. Joly, G. Allaire et I. Goldringer, « Innover autrement ? La recherche face à l’avènement d’un nouveau régime de production et de régulation des savoirs en génétique végétale », in Gasselin P. et Clément O. (coord.). Quelles variétés et semences pour des agricultures paysannes durables ? Dossiers de l’environnement de l’INRA n° 30, Paris, 29-51.
  • 2006 Bonneuil C., « Cultures épistémiques et engagement des chercheurs dans la controverse OGM », Natures Sciences Société, vol. 14, n° 3, 257-268
  • 2006 Bonneuil C., « Introduction au dossier ‘De la République des savants à la démocratie technique : conditions et transformations de l’engagement public des chercheurs’ », Natures Sciences Société, vol. 14, n° 3, 235-238
  • 2006 Bonneuil C., “Mendelism, plant breeding and experimental cultures: Agriculture and the development of genetics in France”, Journal of the History of Biology, vol. 39, no. 2 (juill.2006), 281-308.
  • 2005 Marris C., Ronda S., Joly P.-B. and Bonneuil C., “How the French GM controversy led to the reciprocal emancipation of scientific expertise and policy making”, Science & Public Policy, vol. 32, n°4, 301–308
  • 2005 Kass L., Bonneuil C. et Coe E, “Cornfests, Cornfabs and Cooperation: The Origins and Beginnings of the Maize Genetics Newsletter”, Genetics, 169 (4), 1787-1797.
  • 2005 Bonneuil C., « Les transformations des rapports entre sciences et société en France depuis la Seconde Guerre mondiale : un essai de synthèse », in Actes du colloque Sciences, Médias et Société, École normale supérieure, Lettres et Sciences humaines, Lyon 15, 16, 17 juin 2004, sous la dir. de Joëlle Le Marec et Igor Babou. ENS, 2005, 15-40. (http://sciences-medias.enslsh. fr/IMG/pdf/actes.pdf)
  • 2004 Bonneuil C. et Thomas F., « Du maïs hybride aux OGM : Un demi siècle de génétique et d’amélioration des plantes à l’INRA », in P. Boistard, C. Sabbagh et I. Savini, dir., Actes du Colloque: L’amélioration des plantes, continuités et ruptures. 17-18 oct 2002. Paris, Ed. INRA, 2004, 42-53. (aussi disponible en ligne: http://www.inra.fr/gap/viescientifique/animation/colloque-AP2002/index.htm)
  • 2004 Kass L. et Bonneuil C., “Mapping and seeing: Barbara McClintock and the articulation of genetics and cytology in maize genetics, 1928-1935″, in The Mapping Cultures of 20th Century Genetics: From the Fly Group to the Human Genome Project, H.-J. Rheinberger et J.-P. Gaudillière, dir., NY, Routledge Press, 2004, 91-117.
  • 2002 Bonneuil C., “The Manufacture of Species: Kew Gardens, the Empire and the Standardisation of Taxonomic Practices in late 19th century Botany”, in M.-N. Bourguet, C. Licoppe et O. Sibum, dir., Instruments, Travel and Science. Itineraries of precision from the 17th to the 20th century, Routledge, 2002, 189-215.
  • 2002 Bonneuil C., “Les recherches sur les impacts agro-écologiques des OGM dans les années 1990 : défense et illustration du rôle des controverses publiques dans l’évaluation des risques et des technologies en situation d’incertitude”, in Maîtrise des risques, prévention et principe de précaution, Paris, Inrs, 2002, 81-94
  • 2000 Bonneuil C., “Development as Experiment: Science and State Building in Late Colonial and Postcolonial Africa, 1930-1970″, Osiris, 15, 1501-1520.
  • 1999 Bonneuil C., “Pénétrer l’indigène. Arachide, paysans, agronomes et administrateurs au Sénégal (1897-1950), Études Rurales, n°151-152 (juill.-déc. 1999), 199-223.
  • 1999 Bonneuil C., ” ‘Penetrating the Natives’: Peanut breeding, Peasants and the Colonial State in Senegal (1900-1950)”, Science, Technology and Society. A journal devoted to the developing world, 4:2 (1999), 273-302.
  • 1999 Bourguet M.-N. et Bonneuil C., “De l’inventaire du globe à la ‘mise en valeur’ du monde : botanique et colonisation (fin XVIIIe siècle – début XXe siècle). Présentation”, Revue Française d’Histoire d’Outre-Mer n° 322-323 (1er semestre 1999), 9-38.
  • 1999 Bonneuil C., “Le Muséum national d’histoire naturelle et l’expansion coloniale de la Troisième République (1870-1914)”, Revue Française d’Histoire d’Outre-Mer n° 322-323 (1er semestre 1999), 143-169.
  • 1997 Bonneuil C., “Crafting and Disciplining the Tropics : Plant Science in the French Colonies”, in J. Krige & D. Pestre (dir.), Science in the twentieth century, Harwood, 1997, 77-96.
  • 1997 Bonneuil C. et Petitjean P., “Science and French Colonial Policy. Creation of the ORSTOM: from the Popular Front to the Liberation via Vichy, 1936-1947″, in T. Shinn, J. Spaapen and V.V. Krishna (dir.), Science and Technology in a developping world (Sociology of the Sciences Yearbook 1995), Dordrecht, Kluwer Academic Publishers, 1997, 129-178.
  • 1997 Bonneuil C., “Conakry : jardin où s’inventent les tropiques”, La Recherche, 28, n° 300 (juillet-août 1997), n° spécial sur “Les lieux de sciences”, 76-80.
  • 1996 Bonneuil C., “Entre science et empire, entre botanique et agronomie: Auguste Chevalier, savant colonial”, in P. Petitjean (dir.), Les Sciences hors d’occident au XXè siècle, Vol 2 : Les sciences coloniales : figures et institutions. Paris, ORSTOM éditions, 1996, 16-35.
  • 1996 Bonneuil C. et Petitjean P., “Recherche scientifique et politique coloniale: les chemins de la création de l’ORSTOM, 1936-1945″, in P.Petitjean (dir.), Les Sciences hors d’occident au XXè siècle, Vol 2 : Les sciences coloniales : figures et institutions. Paris, ORSTOM éditions, 1996, 113-161.
  • 1990 Bonneuil C., “Des Savants pour l’Empire: les origines de l’ORSTOM”, Cahiers pour l’histoire du CNRS. 1939-1989, n° 10 (1990), 83-102.

Publications de « vulgarisation » :

  •  2007 Bonneuil C., « Science et Société en France depuis la Seconde Guerre mondiale », Bull. Union des professeurs de physique et de chimie, 2007, n° (juin 2007), 703-715.
  • 2007 Bonneuil C., « Sciences, société civile et politique : un ménage à trois », Territoires, n° 476 (mars 2007), 43-45
  • 2005 Bonneuil C., « La biosécurité entre développement et précaution : une comparaison Europe / Etats-Unis de la dynamique des recherches sur les impacts des OGM », INRA Sciences Sociales, n° 4-5/04
  • 2005 Bonneuil C., « Science et société depuis 1945 en France », in Les Etats-Généraux de la Recherche, Paris, Tallandier, 2005, 49-69.
  • 2004 Sous la direction de Bonneuil C., J-P. Gaudillière et J. Testart, Quelle politique scientifique pour entrer dans le 21e siècle ? Vers un nouveau contrat entre recherche et société. Contribution aux États généraux sur l’avenir de la recherche, Note n° 2 de la FondationSciences citoyennes, oct. 2004.
  • 2003 Bonneuil C., “Les enjeux d’une politique”, in Quel avenir pour la recherche. Cinquante savants s’engagent, dir. par V. Duclert et A. Chatriot, Paris, Flammarion, 2003, 95-98.
  • 2003 Bonneuil C. et Y. Sintomer, “Postface” du livre de Richard Sclove, Choix technologiques, choix de société, Paris, Descartes et Cie /Ed. C.-L. Mayer, 2003, 297-327.
  • 2002 Bonneuil C., « Los jardines botanicos coloniales y la construccion de lo tropical », Sciencia, 68 (oct-dec. )
  • 2001 Bonneuil C. et Gaudillière J.-P., “Faire entrer les sciences en démocratie, pour un tiers secteur scientifique”, EcoRev’ – Revue Critique d’Écologie Politique, n°5 (mai 2002), 45-49
  • 2000 Bonneuil C., “La biologie dans l’ère du soupçon”, Biofutur, n° 200 (mai 2000), 20-24.
  • 2000 Bonneuil C. et Gaudillière J.-P., “Politique du risque et expertise plurielle : la technoscience au péril de la démocratie”, Mouvements, n°7 (janv.-fév. 2000), 9-19.
  • 1999 “Une botanique planétaire”, Les Cahiers de Sciences et Vie, n° 60, avril 1999, dossier “VIII: XIXe siècle : Les sciences d’Europe s’imposent au monde”, 48-57.
  • 1992 Collaboration à l’ouvrage Science, technique, culture, société, dirigé par Martine Barrère, Paris, Ministères de la Culture et de la Recherche, 1992.
  • 1991 “À quoi servent les avis du Comité d’Éthique? Autopsie d’un moratoire”, La Recherche, 22, n° 230 (mars 1991), 358-361.

Comptes-rendus de lecture :

  •  2002 de Ulrich Beck, La société du risque. Sur la voie d’une autre modernité, Paris, Aubier, 2001, dans EcoRev’ – Revue Critique d’Écologie Politique, n°8 (fév 2002)
  • 2000 “Politique expérimentale ou politique de l’expérimentation?”, Compte-rendu de lecture de B. Latour, Politiques de la Nature. Comment faire entrer les sciences en politique, Mouvements, n°8, mars-avril 2000, 139-142
  • 1998 de Richard H. Grove, Green Imperialism: Colonial Expansion, TropicalIslands and the Origins of environmentalism. 1660-1860, Cambridge Univ. Press, 1995, History and Technology, 15 (1999), 381-384.
  • 1994 de Sciences and Empires: Historical Studies about Scientific Development and European Expansion (P. Petitjean, C. Jami et A.-M. Moulin, dir., Dordrecht, Kluwer AcademicPublishers, 1992), Revue d’Histoire des Sciences, 47, n° 3-4 (1994), 522-523.

A télécharger

  • CV Bonneuil Christophe