Jean-Paul Gaudillière


Poste

Directeur du Cermes3, Historien et Directeur de recherche

Institution de rattachement

Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société (CERMES3)

Thèmes de recherche

Relations sciences, industrie et pratiques médicales.
Transformations de la recherche médicale au 20ème siècle.
Innovations scientifiques et pratiques médicales en génétique et cancérologie.
Histoire des médicaments biologiques.

L’essentiel de mes activités de recherche actuelles portent sur les rapports sciences, médecine et industrie appréhendés à partir de l’histoire du médicament au XXème siècle. Il s’agit d’aborder les transformations sur longue période d’un ensemble de problèmes allant des modalités d’organisation de la recherche aux usages cliniques du médicament en passant par la production industrielle, le marketing ou la gestion de la propriété intellectuelle des agents thérapeutiques à partir de quelques “ trajectoires ” de médicaments (extraits de plantes, hormones, antibiotiques). Faisant largement appel aux archives industrielles, ces enquêtes permettent notamment d’interroger la variété et l’histoire des formes de régulation du médicament, c’est-à-dire de l’ensemble des dispositifs qui définissent les conditions de production, de mise à disposition et d’évaluation des effets des médicaments. Chaque forme de régulation renvoie à une combinaison d’acteurs, d’outils, et de savoirs. Historiquement la première forme a été la régulation professionnelle. À partir de la fin du 19ème siècle émerge une régulation industrielle centrée sur l’optimisation de la production et le contrôle de qualité. Une régulation étatique visant non seulement à l’évaluation des dangers mais aussi à celle de l’efficacité est un des éléments caractéristiques du contrat entre sciences, médecine et société dominant l’après-guerre. La régulation consumériste-civique manifeste dans la gestion contemporaine des risques et des évènements indésirables constitue une des manifestations du régime d’innovation biotechnologique exploré dans mes travaux antérieurs sur la molécularisation du vivant ou sur les relations entre sciences biologiques et médecine expérimentale.

Publications

  • J-P Gaudillière and I. Löwy, (eds.) The Invisible Industrialist. Manufactures and the Production of Scientific Knowledge. Macmillan, London, 1998.
  • J-P Gaudillière and I. Löwy (eds) Heredity and Infection : The History of Disease Transmission, Routledge, London, 2001.
  • J-P Gaudillière, Inventer la biomédecine. La France, l’Amérique et la production des savoirs du vivant après1945. Editions La Découverte, Paris, 2002.
  • J-P Gaudillière and H-J Rheinberger (eds) The Mapping Cultures of Twentieth Century Genetics : Vol. 1 Classical Genetic Research and its Legacy ; Vol. 2 From Molecular Genetics to Genomics, London, Routledge, 2004.
  • J-P Gaudillière, La médecine et les sciences. XIXè-XXè siècles. Paris, La Découverte, 2006.
  • J-P Gaudilliere, « Better Prepared than Synthesized. Adolf Butenandt and Schering AG : Turning Sex Steroids into Drugs » Studies in History and Philosophy of the Biological and the Biomedical Sciences, 2005, 36 : 612-644.
  • J-P Gaudillière, « Professional order or market economy ? Patents, biological drugs and industry in early 20th-century Germany« , History and Technology, 2008, 24 : 107-133.
  • J-P Gaudillière et P-B Joly « Appropriation et régulation des innovations biotechnologiques : pour une comparaison transatlantique », Sociologie du travail, 2006, 48 : 330-349.
  • I. Löwy et J-P Gaudilllière, « Localizing the global : Tests and the Clinical management of Hereditary Risks of Breast Cancer in a Comparative Perspective (France, USA, UK) », Science, Technology and Human Values, 2008, 33 (3), 299-325.
  • J-P Gaudillière, « Ways of regulating drugs : Industriualizing plants and hormones in France and Germany before 1945 » in J-P Gaudillière, V. Hess (eds) Ways of regulating, Max Planck Institute für Wissenschaftsgeschichte Preprint Series n°383, 2008, Berlin, pp. 37-65.
  • C. Bonah et J-P Gaudillière « Faute, accident ou risque iatrogène ? La régulation des évènements indésirables du médicament à l’aune des affaires Stalinon et Distilbène« , Revue Française des Affaires Sociales, 2007 61(3-4) : 123-151.
  • J-P Gaudillière, « Viande, hormones et expertise sanitaire aux USA et en France : l’affaire du distilbène (1955-1984) » in C. Bonneuil, G. Denis, J-L Mahiaux (coord.) Agriculture et recherche agronomique en France après 1945, L’Harmatan, 247-275.
  • J-P Gaudillière, « New wine in old bottles ? The biotechnology problem in the history of molecular biology » Studies in History and Philosophy of the Biological and the Biomedical Sciences, 2009, 40 : 20-28.
  • Gaudillière J.-P., Une marchandise scientifique ? Savoirs, industrie et régulation du médicament dans l’Allemagne des années trente, Annales – Histoire, sciences sociales, 2010, 65(1) : 89-120.

Preprint

TOP