Myriam Winance


Poste

Chargée de recherches, sociologue

Institution de rattachement

Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société (CERMES3)

Myriam Winance est chargée de recherche à l’INSERM et rattachée au CERMES. Son programme de recherche s’intitule « Handicaps, personnes handicapées et société. Du débat politique aux pratiques médico-sociales. Contribution à une sociologie politique du handicap ». Son objectif est d’analyser ce qu’est une « personne handicapée » dans notre société, en articulant une analyse de l’évolution de la notion de handicap à travers les discours et les dispositifs de prise en charge (niveau macro) et une analyse de l’expérience et des pratiques concrètes (niveau micro). Ce sont les deux axes de ses travaux.

Thèmes de recherche

  • socio-histoire du handicap : évolutions des catégories, des modèles de définition et des politiques du handicap
  • l’émergence en France de la notion « handicap rare »
  • l’expérience du handicap : de la prothèse à l’accessibilité, l’expérience de l’espace
  • les différentes modalités de l’évaluation du handicap, pratiques de l’expertise

Projets de recherche

« L’objet de mes recherches est la question du handicap. J’analyse, avec les outils de la sociologie, l’évolution de cette notion au niveau des politiques et au niveau des pratiques, en articulant ces niveaux. Précédemment, mes travaux s’étaient focalisés sur deux axes : le débat autour de la nouvelle loi du handicap de 2005 et l’expérience quotidienne des personnes utilisant un fauteuil roulant. Je poursuis actuellement ces deux axes à travers de nouveaux terrains. »

1/ la notion de handicap dans les débats politiques et les dispositifs institutionnels :

«  A partir d’une analyse sociohistorique, je montre que la notion de handicap, et la politique qui la concrétise, se construisent courant du 20ème siècle, à partir des notions de réparation, d’indemnisation et de compensation des déficiences.
La réparation dans le cadre des accidents médicaux.
Pour mieux comprendre l’articulation de ces notions, je m’intéresse, depuis 3 ans, à la question de la réparation des accidents médicaux, dans le cadre d’un projet collectif, coordonné par J. Barbot et centré sur le dispositif de règlement amiable créé par la loi du 4 mars 2002. Ce projet a pour objectif d’analyser les plaintes des personnes dans le champ des accidents médicaux, il comprend un volet quantitatif et un volet qualitatif. Je m’intéresse plus particulièrement à l’analyse qualitative de la plainte et de l’expertise médicale ».
La notion de « handicap rare ».
« Depuis octobre 2012, j’ai entamé un projet de recherche dont l’objectif est de réaliser une recherche socio-historique sur la notion de « handicaps rares », c’est-à-dire d’analyser l’émergence de cette notion dans le contexte français, la manière dont elle est définie, puis son évolution, en lien avec la politique générale du handicap. Cette recherche s’articule autour de trois axes : 1/ L’évolution des catégories du handicap en lien avec celle du secteur médico-social 2/ Le rôle des associations dans la définition de la catégorie. 3/ La mise en place d’un dispositif original dans le secteur médico-social : les centres nationaux « handicaps rares ». »

2/ L’expérience du handicap :

« J’ai mené une recherche sociologique sur les usages du fauteuil roulant manuel dans le cadre d’un projet collaboratif et pluridisciplinaire « Approches de la Biomécanique, de l’Intelligence Artificielle Distribuée et de la Sociologie pour la réalisation d’un Système d’Aide au Choix et aux Réglages des Fauteuils Roulants Manuels », financé par l’ANR – appel Techsan 2006 (12/2006-12/2010). L’objectif général était de fournir des connaissances, une démarche et des logiciels « d’aide à la décision » aux professionnels et aux usagers devant choisir un fauteuil roulant. La recherche sociologique comprenait 1/ un volet quantitatif pour mieux connaître la population des usagers de fauteuil roulant, 2/ un volet qualitatif dont l’objectif était, à partir d’enquêtes ethnographiques, de décrire les usages du fauteuil roulant manuel par les différents usagers (personnes handicapées/ âgées, d’âges divers…).
Dans la poursuite de cette recherche sur l’usage du fauteuil roulant, je m’intéresse à l’expérience de l’espace et aux différentes formes que peut prendre l’accessibilité, entre « adaptation de la personne » et « adaptation de l’environnement ». J’analyse les processus qui rendent possible l’accès et modifient l’expérience de l’espace. »

Enseignements

Chargée d’enseignements à

  • l’université de Metz, « Sociologie du handicap », Master 1 Sociologie, « Expertises et actions sociales », Université de Metz, UFR SHA, Département de sociologie
  • l’EHESS, « Handicap et sciences sociales : 2. Regards théoriques croisés », avec Isabelle Ville et JF Ravaud, Séminaire de recherche de Master 2 « Santé, populations, politiques sociales », EHESS, PPF PHS – Handicap et sciences sociales.
  • l’Université Paris XI, « sociologie de la santé », Master Santé Publique, M1 Méthodes en santé publique.

Publications

  • 2011, Winance M. et Ravaud J-F., Le handicap, positionnement politique et identité subjective. Le cas des pays anglo-saxons, Les cahiers du centre Canguilhem, n°4 – Soin et subjectivité, PUF : 69-86.
  • 2010, Winance M., Mobilités en fauteuil roulant : processus d’ajustement corporel et d’arrangements pratiques avec l’espace, physique et social, Politix, 90(23) : 115-137.
  • 2010, Winance M., Care and disability. Practices of experimenting, tinkering, arranging people and technical aids, in Mol A., Pols J., Moser I. (eds), Care in Practice. On Tinkering in Clinics, Home and Farms, Transcript, Bielefeld, 93-118.
  • 2008, Winance M., La notion de handicap et ses transformations à travers les classifications internationales du handicap de l’OMS, 1980 et 2001, Dynamis, 28 : 377-406.
  • 2007, Winance M., Ville I., Ravaud J-F., Disability Policies in France : Changes and Tensions between the Category-based, Universalist and Personalized Approaches”. Scandinavian Journal of Disability Research, 9(3-4) : 160-181.
  • 2007, Winance M., How speaking shapes person and world ? Analysis of the performativity of Discourse in the field of disability, Social Theory and Health, 5(3) : 228-244.
  • 2007, Winance M., Being normally different ? Changes to normalisation processes : from alignment to work on the norm, Disability and Society, 22(6) : 625-638.
  • 2006, Winance M., Pain, Disability and Rehabilitation practices – A phenomenological perspective,Disability and rehabilitation, 28(18) : 1109-1118.
  • 2006, Winance M., Trying out Wheelchair. The mutual shaping of people and devices through adjustment, Science, Technology & Human Values, 31(1) : 52-72.
  • 2004, Winance M., Handicap et normalisation. Analyse des transformations du rapport à la norme dans les institutions et les interactions, Politix, 17(66) : 201-227.
  • 2003, Winance M.,La double expérience des personnes atteintes d’une maladie neuromusculaire : rétraction et extension, Sciences Sociales et Santé, 21(2) : 5-30.
TOP