Sites des équipes de l'IFRIS

Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés (LISIS)

Au cours des dix dernières années un pôle de recherche en sciences sociales consacré à l’étude des sciences et des innovations s’est constitué dans le cadre de l’Université Paris-Est. Ce pôle résulte des travaux conduits historiquement dans le cadre du LATTS (notamment avec le Réseau d’Excellence PRIME), avec la création de l’IFRIS en 2007 (soutenue par le MESR et par un projet Phare du CNRS), la mise en place d’une unité propre de recherche de l’INRA (UR 1326 SenS) en 2010 et de la création de la plateforme digitale CorTexT également en 2010. Cette dynamique a été confortée par l’obtention de financements dans des programmes très sélectifs, notamment le LabEx SITES (évalué A+ au premier tour de sélection), le Domaine d’Intérêt Majeur de la Région Ile-de-France (DIM) IS2-IT en 2011, et par l’obtention de plusieurs projets européens d’envergure dont le projet RISIS (Research Infractructure for Research, Innovation in Society) en 2014.

La création du LISIS constitue une nouvelle étape essentielle qui vise à rassembler ces initiatives afin de constituer l’un des principaux centres de recherche du domaine au niveau international. En 2014, le projet du LISIS a été évalué très positivement par l’AERES ainsi que par les conseils scientifiques concernés à l’INRA et à l’UPEM. Ces deux établissements, rejoints par l’ESIEE Paris, ont donc décidé de conforter cette dynamique par la création d’une UMR regroupant les compétences de recherche dans un même laboratoire. L’École des Ponts ParisTech s’est associée à cette démarche et le CNRS a également décidé de créer le LISIS comme FRE.

Le Projet

L’enjeu des recherches du LISIS est de comprendre les transformations sociales et politiques liées à l’innovation scientifique et technique dans notre rapport à l’environnement, à la globalisation économique et à la digitalisation des mondes sociaux et professionnels. Il s’agit, d’une part, de travailler sur les transformations conjointes des façons de produire des connaissances et des façons de gouverner (saisies à la fois dans l’analyse des organisations, de l’action publique et de la construction des marchés) et, d’autre part, d’analyser ces transformations à différentes échelles, en conduisant des enquêtes dans de nombreux espaces (des laboratoires de recherche ou des exploitations agricoles aux agences réglementaires en passant par les organisations internationales) et en associant méthodes d’enquête qualitatives et traitement de grands corpus de données.

Le LISIS travaille sur différents domaines de recherche : l’agriculture, l’environnement et le monde du vivant ; les technologies de l’information et de la communication ; la santé environnementale ; les technosciences émergentes (génomique, nanotechnologies, biologie de synthèse, fabrication additive, etc.). Cette diversité constitue une opportunité exceptionnelle pour développer un travail collectif comparatif. En outre, compte tenu de la diversité des mondes sociaux, des acteurs et des formes d’innovation, de l’importance des jeux d’échelle et des problèmes de transition, l’agriculture constitue un excellent laboratoire pour travailler l’ensemble des thématiques de recherche de l’Unité.

Compte tenu de ce positionnement, le LISIS a un profil d’activités multiple. En premier lieu, nous avons une forte exigence d’insertion dans les communautés scientifiques et de publication dans des revues académiques de référence, notamment au niveau international. En second lieu, certains d’entre nous sont aussi engagés dans des expériences de recherche intervention où les conditions de la production de connaissances sont co-construites avec des acteurs partenaires. Cette dimension de nos activités est importante d’un point de vue épistémologique car l’engagement dans l’action constitue dans certains cas une condition de la production de connaissances. En troisième lieu, avec la plateforme CorText et le travail sur les indicateurs de la science et de la technique, nous développons une intense activité de conception et programmation informatique contribuant à l’amélioration continue de ses outils. Ces développements soutiennent également un important travail de constitution de bases de données de référence, aujourd’hui mutualisées dans le projet d’infrastructure européenne RISIS. Enfin, les chercheurs du LISIS sont régulièrement sollicités dans le cadre d’expertises pour les autorités publiques, aux niveaux régional, national ou européen.

Institutions de rattachement : CNRS, ESIEE Paris, INRA et UPEM
Site internet : umr-lisis.fr

Liste des membres : Duband Valérie, Alexandre Hannud Abdo, Sophie Duhamel, Nils Kessel, Weller Jean-Marc, Douglas Robinson, Cornilleau Lise, Demortain David, Rust Julie, Kahane Bernard, Joly Pierre-Benoît, Angot Sylvère, Aykut Stefan Cihan, Stéphanie Barral, Breucker Philippe, Benbouzid Bilel, Cerf Marianne, Morgan Meyer, Prost Lorène, Lidia Chavinskaia, Chuanhui Li Rita, Cointet Jean-Philippe, Dedieu François, Delemarle Aurélie, Vial Coutarel Lauriane, Farge Béatrice, Evelyne Lhoste, Loconto Allison, Lagnau Axel, Larédo Philippe, Laurens Patricia, Levain Alix, Lichtenberger Yves, Marou Sama Kadijatou, Antoine Mazieres, Noël Marianne, Orsal Guillaume, Oulion Marina, Oumohand Ouerdia, Paradeise Catherine, Parasie Sylvain, Peerbaye Ashveen, Pellissier Fanny, Thanh Thao Pham, Raimbault Benjamin, Revollo Michel, Scarlett Salman, Vincent Spenlehauer, Raphaël Stephens, Steyaert Patrick, Tari Thomas, Théves Jean, Thomas Jessica, Toffolini Quentin, Turenne Nicolas, Lucile Ottolini
TOP