Montserrat Alom


Poste

Doctorante

Institution de rattachement

Centre Population & Développement (CEPED) - IRD

Chef de projets, Centre de Coordination de la Recherche, Fédération Internationale des Universités Catholiques (CCR-FIUC)

Institution de rattachement :

CEPED, Centre Population et développement, UMR 196, Université Paris Descartes

Directeur de thèse :

Rigas ARVANITIS

Titre de la thèse :

La coopération scientifique internationale en sciences humaines et sociales (SHS) avec les pays du Sud.

Résumé du projet de thèse :

Des interrogations au sujet du type de recherche à privilégier, de l’établissement des thématiques d’étude, de la pertinence de la recherche ou de l’utilité sociale et locale des connaissances scientifiques étaient déjà soulevées, entre autres, en Amérique latine dès les années 70 et n’ont rien perdu de leur actualité. Or, face à l’actuelle configuration internationale de la recherche et aux nouveaux enjeux qui en découlent, s’impose une lecture renouvelée de ces questionnements, qui tienne compte des nouveaux espaces intellectuels, des nouvelles dynamiques à la fois localisées et internationalisées, ainsi que de la restructuration de l’hégémonie et des relations de pouvoir qui s’est opérée à l’échelle planétaire.

En se concentrant sur les sciences humaines et sociales, vaste champ d’étude, qui semble avoir été en grande partie délaissé de nos jours, la thèse s’interroge sur la légitimité dont ces disciplines bénéficient, ainsi que sur la nature de leurs apports vis-à-vis de problématiques sociales de premier ordre. De même, elle part du constat que les projets de recherche collaboratifs avec les pays du Sud font souvent preuve d’une double appartenance, ce qui n’est pas sans conséquences. Ainsi, certains d’entre eux s’inscrivent dans le cadre de l’aide publique au développement (APD), plus concrètement dans ce qui a été convenu d’appeler « recherche pour le développement », alors que d’autres trouvent leur place parmi les programmes ouverts aux pays tiers gérés par les agences promouvant la recherche scientifique tout court.

Afin de répondre à toutes les interrogations suscitées par ces constats et par bien d’autres, sa thèse examinera les dynamiques qui sont à l’œuvre lors de l’établissement des priorités thématiques et géographiques au sein d’une série d’agences de financement de la recherche situées au Nord, publiques comme privées. Elle s’intéressera aux mécanismes permettant de mieux comprendre comment s’opère le passage vers la mise en œuvre concrète des différentes modalités de coopération internationale intégrant des chercheurs des pays du Sud. Pour ce faire, elle réalisera des recherches documentaires à plusieurs niveaux, ainsi qu’une série d’entretiens auprès des différents acteurs mobilisés autour des projets de recherche internationaux gérés par lesdites agences (décideurs, administrateurs, chercheurs, autres partenaires).

D’un point de vue théorique, sa thèse s’appuie sur les apports des science studies, de la sociologie des sciences et de la connaissance, ainsi que sur des disciplines telles que la scientométrie ou la bibliométrie, sans oublier les contributions de l’histoire des sciences, de l’histoire tout court, des sciences politiques et des études sur le développement.

En dernière instance, elle se demande jusqu’à quel point, par le biais de la coopération scientifique internationale, de ses rapports de force et de ses différentes pratiques, nous construisons une société orientée par des principes permettant de mener à bien une recherche soucieuse des problématiques et des populations examinées, dans le but d’ouvrir de nouvelles pistes d’étude et de réflexion, voire d’action, à destination de l’ensemble des acteurs concernés.

Mots-clés :

Coopération scientifique, agences de financement de la recherche, financement par projet, réseaux scientifiques, rapports Nord-Sud, pays en voie de développement, recherche pour le développement, coopération Nord-Sud, coopération Sud-Sud, sciences humaines et sociales (SHS), thématiques de recherche, utilité de la recherche, excellence scientifique, impact de la recherche, évaluation de la recherche, production des connaissances, circulation des connaissances, science et société, science et politique

Zone géographique :

Europe et pays en voie de développement

Calendrier :

Fin 2013 – courant 2017

Discipline : Sociologie de la science

Ecole doctorale : ED180

TOP