Luc Berlivet


Poste

Chargé de recherches

Institution de rattachement

Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société (CERMES3)

Chargé de recherche au CNRS, Cermes, Chercheur associé (Honorary Research Fellow) au Centre for History in Public Health de la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

Membre du Centre de Recherche, Médecine Sciences, Santé, Société (CERMES – CNRS/INSERM/EHESS) et du groupe de recherche ESOPP (Études Sociales et Politiques des Populations, de la protection sociale et de la santé ; CNRS/EHESS)

Enseignement

EHESS — Séminaire de M2 (S3) : « Statistiques, Probabilité, Risque : les transformations de la santé publique au XXe siècle »

Séminaire collectif d’ESOPP « L’auto-fabrication des sociétés : population, politiques sociales, santé »
http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2008/enseignant/1001/

Publications

  • « Uneasy Prevention: The problematic modernization of Health Education in France after 1975 » dans Virginia Berridge, Kelly Loughlin, dir., Medicine, the Market and Mass Media : Producing Health in the Twentieth Century, London, Routledge, 2005, pp. 95-122.
  • « Association and causation: the controversy over the scientific status of “risk factor” epidemiology c.1947-c.1965 », dans Virginia Berridge, dir., Networks of knowledge and Power: Science, Research and Policy since 1945, London-Amsterdam, Rodopi (Wellcome Series in the History of Medicine), 2005 pp. 43-74
  • « Exigence scientifique et isolement institutionnel : l’essor contrarié de l’épidémiologie française dans la seconde moitié du XXe siècle », dans Gérard Jorland, Annick Opinel and George Weisz, dir., Body Counts: Medical Quantification in Historical and Sociological Perspectives, 2005, pp. 335-58
  • « Une biopolitique de l’éducation pour la santé. La fabrique des campagnes de prévention », dans Didier Fassin et Dominique Memmi, dir., Le gouvernement des corps, Paris, Éditions de l’EHESS (collection « Cas de figure »), 2004, pp. 37-75.
  • « Déchiffrer la maladie. Epidémiologie et cultures de santé publique », dans J.P. Dozon, D. Fassin, dir., Les cultures de la santé publique, Paris, Balland, 2002, pp. 75-102
  • « De l’éducation sanitaire à la promotion de la santé. La santé publique face aux accusations de moralisme”, dans A. Garrigou, dir., La santé dans tous ses états, Paris, Atlantica, 2000, pp. 243-270.
  • « Argumentation scientifique et espace public : la quête de l’objectivité dans les controverses autour des risques de santé », dans B. François et E. Neveu, dir., Les transformations structurelles de l’espace public, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 1999, pp. 185-208.
  • « Naissance d’une politique symbolique. L’institutionnalisation des “grandes campagnes de prévention” », Quaderni, revue de la communication, n° 33, automne 1997, pp. 99-117.
  • Coéditeur, avec Annie Collovald et Frédéric Sawicki, de Politix, travaux de science politique, n° 27,1994: “Biographie et Politique”.
  • « La foi dans l’engagement. Les militants syndicalistes CFTC de Bretagne dans l’après-guerre » (avec Frédéric Sawicki), Politix, travaux de science politique, n°27, pp. 111-142.
TOP