Bilel Benbouzid

Bilel Benbouzid

Poste

Maître de conférences

Institution de rattachement

Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés (LISIS)

THEMES DE LA RECHERCHE

Techno-sciences de sécurité – prévention situationnelle – prévention de la délinquance – police prédictive – predictive policing – sociologie des algorithmes – régulation juridique du data mining – enquête de victimation

DOMAINE DE COMPETENCE

Sociologie des sciences et de l’innovation – sociologie de la statistique – sociologie de l’action publique – sociologie des savoirs sur le crime – sociologie digitale

PARCOURS PROFESSIONNEL

2013 – Maître de conférences Université Marne la Vallée

2012 – Post-doctorat CESDIP (Centre de Recherches Sociologiques sur le Droit et les Institutions Pénales)

2006 -2011 – Thèse de doctorat en convention CIFRE, partenariat Agence d’urbanisme de Lyon/ laboratoire RIVES, ENTPE.

ORGANISATION DE LA RECHERCHE

– Projet de recherche INNOX (2013-2016) (ANR INOV 2013). Le projet part de l’observation que simuler, scénariser, prédire sont en passe de devenir des pratiques et une forme d’expertise d’action publique. INNOX cherche à expliquer comment et dans quelle mesure la modélisation et la simulation numérique deviennent une forme d’expertise mobilisée dans l’action publique, dans trois domaines : La simulation et la prédiction des comportements et faits de délinquance ; La scénarisation de politiquesénergétiques ; La modélisation de la toxicité des produits chimique.

– Projet de recherche postdoc en 2012, Les usages scientifiques des enquêtes de victimation. Une analyse scientométrique, Laboratoire CESDIP.

– Membre depuis 2012 de l’Institut Francilien Recherche Innovation et Société. L’IFRIS est un consortium d’Unités de Recherche franciliennes qui ont fait le constat d’un décalage entre, d’une part, l’importance des enjeux et des questions liés aux interactions entre sciences, techniques et sociétés et, d’autre part, la faiblesse des structures de recherche e d’enseignement. Il s’agit d’un Groupement d’Intérêt Scientifique créé en 2007, avec le soutien du ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur.

– Création en 2012 d’une association de recherche : Villes innovantes et gestion des savoirs (VIGS). Le laboratoire Ville Innovante et Gestion des Savoirs (VIGS) est une association de recherche loi 1901 créée en partenariat avec l’Institut d’Etude Politique de Lyon par trois docteurs en Science Politiques et un docteur en Géographie, Aménagement et Urbanisme. Ce projet a été amorcé en 2010 dans le cadre du programme « Lyon Sciences/transfert » dont le but est la sensibilisation des chercheurs à la valorisation, la détection d’inventions et de projets innovants. Ce laboratoire propose de valoriser les savoirs faire de la sociologie politique et de la sociologie des sciences dans l’optique de chercher des moyens d’optimisation des rapports entre le monde de la recherche urbaine et celui des aménageurs et gestionnaires de villes (Europe des villes, Etats, Collectivités Territoriales, Grands groupes de services urbains). Ce laboratoire se propose de fonctionner comme une sorte d’observatoire de veille sociologique des technosciences de la ville et des controverses urbaines.

– Membre du laboratoire junior mobilisation des savoirs (2007-2010) : organisation et animation de colloques, de journées d’étude et valorisation dans une revue à comité de lecture (cf. CV).

THESE DE DOCTORAT

2011, La prévention situationnelle. Genèse et développement d’une science pratique. Thèse de doctorat,

Université de Lyon.

ARTICLES SCIENTIFIQUES DANS REVUES A COMITE DE LECTURE

2018, « Quand prédire, c’est gérer. La police prédictive aux Etats-Unis, Réseaux (à paraître).

2017, « Des crimes et des séismes. La police prédictive entre science, technique et divination », Réseaux, n°206, p.95-123.

2016, « L’escroquerie sur Internet », Réseaux, n°197?198, p.137?71, (avec Sophie Peaucellier)

2016, « Pour une sociologie du crime en ligne », Réseaux, n°197?198, 9?30 https://doi.org/10.3917/res.197.0009, (avec Daniel Ventre)

2016, « L’escroquerie bancaire en France métropolitaine?: profils de victimes et décisions de renvoi à la police ». CESDIP, mai. http://www.cesdip.fr/lescroquerie-bancaire-france-metropolitaine-profils-de-victimes-decisions-de renvoi-a-police/

2015, « De la prévention situationnelle au predictive policing, Champ pénal/Penal field [En ligne], Vol.XII | 2015.

2010, « Edito. Les études d’urbanisme : territoires et usages sociaux des savoirs urbains », Géocarrefour, 85, 4 ,

267-273. (Direction d’un numéro thématique avec Gilles Bentayou).

2010, « Urbanisme et prévention situationnelle : le cas de la dispute des professionnels à Lyon », Métropoles [En ligne], 8, mis en ligne le 17 décembre 2010, consulté le 05 septembre 2011. URL :http://metropoles.revues.org/4391

2010, « L’enquête nationale américaine de victimation : de l’indicateur compréhensif à l’analyse des facteurs de risque », Dossier : Les politiques de quantification, Revue Française de Socio-économie, n°5, p. 63-82. (Reproduit dans Gouverner par la science : perspectives comparées, Olivier Ihl, Yves Deloye, Alfredo Joignant, Presse universitaire de Grenoble, Libres cours politique, pp. 165-192 (ISBN: 9782706118074).

2009, « L’urbanisme et ses études : réflexions à partir de deux exemples de politiques d’aménagement urbain à Lyon », Dossier : Les Mesures de la Ville, Histoire et Mesure, Volume XXIV, n°2, p.71-108, (avec Gilles Bentayou).

PUBLICATIONS DANS DES OUVRAGES COLLECTIFS

2013, « L’enquête nationale américaine de victimation : de l’indicateur compréhensif à l’analyse des facteurs de risque », in Gouverner par la science : perspectives comparées, Olivier Ihl, Yves Deloye, Alfredo Joignant, Presse universitaire de Grenoble, Libres cours politique, pp. 165-192

PUBLICATIONS DANS DES REVUES PROFESSIONNELLES

2018, « Algorithmes prédictifs et droit des algorithmes : contrôler la quantité de faux positifs moralement acceptable », Revue de la gendarmerie nationale, p. 13-19.

2014, « Dans l’esprit de la prévention situationnelle », Les Cahiers de la sécurité intérieure, n°27 et 28, septembre.

2010, « Comment rendre la sécurité acceptable dans l’urbanisme», Les cahiers de l’IAU, n°155, juin.

Participation au débat public

2016, « A qui profite le crime? », La vie des idées; version anglaise « Who Benefits from the Crime? » http://www.booksandideas.net/Who-Benefits-from-the-Crime.html

2015,  « Repenser le droit à l’heure de la surveillance de masse ». Le Monde diplomatique, 3 juin 2015. https://blog.mondediplo.net/2015-06-03-Repenser-le-droit-a-l-heure-de-la-surveillance-de. 

NOTE DE LECTURE

2016, in Réseaux, 196, Alain SUPIOT, La gouvernance par les nombres, Paris, Fayard, coll. « Poids et mesures du monde », 2015, 520

2014, « Quantifier pour transformer », La Vie des idées, 3 octobre 2014. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Quantifier-pour-transformer.html

2014, « Le gouvernement des sciences et des techniques », La Vie des idées, 10 avril 2014. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Le-gouvernement-des-sciences-et.html

2012, « Les chiffres du crime », La Vie des idées, 12 avril 2012. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Les-chiffres-du-crime.html

2012, Des chiffres, des maux et des lettres. Une sociologie de l’expertise judiciaire en économie, psychiatrie et traduction, J. Pélisse, C. Protais, K. Larchet, E. Charrier. Armand Colin, Paris (2012), 286 p. Sociologie du Travail 01/2013; 55(2):273–275.

⬆️