Andrée Bergeron


Poste

Maître de conférences

Institution de rattachement

Centre Alexandre Koyré (CAK)

Maître de conférences en Épistémologie, histoire des sciences et des techniques.
Andrée Bergeron est membre du Centre Alexandre Koyré depuis septembre 2010.

Géophysicienne de formation, elle a travaillé à la Christian Albrechts Universität zu Kiel (Allemagne) dans le cadre d’un projet soutenu par le programme SCIENCE (DG XII) avant d’être recrutée comme maître de conférences des universités au Palais de la découverte. Cet ancrage dans un musée de sciences a été à l’origine de son questionnement sur le fonctionnement et les enjeux de l’inscription culturelle des sciences qui s’est traduit par une réorientation de ses recherches vers les sciences humaines et sociales.

Avant son entrée au Centre Alexandre Koyré, Andrée Bergeron a été successivement membre du Gersulp (Université de Strasbourg) et du Cerlis (Université Paris Descartes).

Thèmes de recherche

  • Socio-historicité du concept de culture scientifique
  • Action publique et politiques culturelles des sciences
  • Acteurs et logiques de l’inscription culturelle des sciences
  • Luttes sociales et luttes culturelles

Recherche et enseignement

Après une première période au cours de laquelle ses recherches se sont essentiellement centrées sur la question sciences publics, l’importance de la dimension culturelle des mondes scientifiques l’a conduite à inscrire la problématique « sciences et culture » au centre de son questionnement. Son intérêt actuel porte sur ce que l’on appelle depuis les années 1980 la « culture scientifique et technique », notion dont elle s’attache à retracer l’histoire, à décrire les acteurs et les institutions depuis 1945 en France. Les résultats obtenus confirment le rôle d’accompagnateur des mutations (de l’organisation de la recherche, de l’économie, du travail) joué par le dispositif de culture scientifique, dispositif que l’on peut légitimement considérer comme une institution scientifique au sens plein du terme, s’affirmant toujours davantage comme un instrument des politiques publiques.

Andrée Bergeron a dirigé ou co-dirigé plusieurs journées d’études et séminaires de recherche dont, de 2005 à 2008 La science dans les espaces culturels et médiatiques (Palais de la découverte/ ENS Cachan) et de 2002 à 2005 Musées, culture et société (Centre Alexandre Koyré, EHESS).

Elle coordonne, avec Charlotte Bigg (Centre Alexandre Koyré), Anke te Heesen et Jochen Hennig (Humboldt Universität zu Berlin) le projet Matières à penser : les mises en scène des sciences et leurs enjeux, 19e-21e siècles qui a obtenu le soutien du Ciera (2012-2014).

Andrée Bergeron a enseigné en licence et master dans plusieurs universités (Paris-Diderot, Strasbourg, ENS Cachan, Muséum National d’histoire naturelle, CNED) aussi bien dans des formations à la médiation scientifique ou culturelle que dans des cursus d’histoire des sciences.

Liste indicative des cours assurés:

  • Sciences, musées et patrimoine
  • Médiation scientifique
  • Sciences, culture et politique
  • Sociologie des publics
  • Culture scientifique, technique et industrielle : histoire, acteurs et enjeux
  • Culture scientifique et médiation culturelle
  • Ateliers d’écriture

Responsabilités collectives

  • Membre élu du Conseil National des Universités, 72e section (depuis 2011)
  • Membre du conseil scientifique de la Région Alsace pour la culture scientifique et technique
  • Membre du comité de lecture de la Lettre de l’Ocim

Publications

  • Bergeron (Andrée), 2011, « Science, poétique et résistance », in Gérard Danou (dir.), Résistances : littératures, médecines, sciences humaines, Limoges, Lambert Lucas, p.77-95.
  • Bergeron (Andrée), 2009, « Université et culture scientifique : sur l’inscription culturelle des sciences », in Le Patrimoine des savoirs, Boudia S., Rasmussen A. et Soubiran S. (dir.), Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 209-223.
  • Bergeron (Andrée), 2008, « Représentations, cultures, imaginaires, médias, engagements ». Sciences et devenir de l’Homme. Les cahiers du Murs, n° 57/58 : Pestre, D. (dir.) « Sciences, technologies, savoirs en société. Enjeux actuels, questions historiques », pp. 92-106.
  • Bergeron (Andrée), 2005, avec Doray (Bernard), « Industrie textile : les privés d’emploi au miroir de la culture », Ethnologie Française, 2005(4), p. 643-652.
  • Bergeron (Andrée) et Eidelman (Jacqueline) (dir), Évaluation des contextes et modalités de diffusion de la culture scientifique et technique. Rapport Final. Rapport pour la mission de la culture et de l’information scientifiques et techniques et des musées (deux tomes), Paris, Cerlis, 2004
  • Bergeron (Andrée), 2003, « Culture of knowledge : French universities and PUS », dans Felt (Ulrike) (dir.), Optimising Public Understanding of Science and Technology in Europe : Final Report, p. 335-340.
  • Bergeron (Andrée), décembre 2000, La culture des savoirs, Rapport pour la Mission de l’information et de la culture scientifiques et techniques et des musées, Ministère de la Recherche, Paris
TOP