Actualités

Séminaire (Dé) faire l’industrie – Industrie et numérique (4/5) – Mouvement syndical et critique écologique des industries numériques dans la Silicon Valley, Christophe Lécuyer, (SGFI, Sorbonne Université) le 7/02/22 à 14h30

La huitième séance du séminaire « (dé)faire l’industrie » se tiendra le  7 février 2022 de 14h30 à 16h30 au Bâtiment EHESS-Condorcet, Salle 25-A, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers.
Industrie et numérique (4/5) – Mouvement syndical et critique écologique des industries numériques dans la Silicon Valley, Christophe Lécuyer, (SGFI, Sorbonne Université) .

Description du séminaire :

La prolifération des technologies – notamment des technologies de l’information  a souvent été annoncée comme la puissance réalisatrice qui ferait définitivement basculer les sociétés contemporaines dans une ère post- industrielle: transformations du travail (fin de la classe ouvrière et mort lente du salariat dans les pays occidentaux), centralité de l’innovation, essor d’une économie de services et de biens immatériels, individualisation des besoins et des biens.

Cependant, plutôt qu’une sortie d’un paradigme industriel, certains sociologues proposent de parler d’hyperindustrialisation pour caractériser les mutations des sociétés contemporaines (Veltz 2017, Musso 2018). En partant du constat que l’industrie ne décline pas mais qu’au contraire, elle prospère et se transforme, les auteurs cherchent à désenclaver l’industrie comme objet et catégorie d’analyse et à briser la linéarité implicite des analyses post-industrielles (Touraine 1967, Rifkin 2000, Moulier-Boutang 2007).

Ce séminaire propose d’étudier les mutations des formes de l’industrie, au travers de trois grandes questions : quels territoires sont produits par les déplacements et reconfigurations des activités industrielles ? Comment l’intégration des technologies de l’information redéfinit-elle les frontières du travail ouvrier ? Qu’est-ce qui, dans ces reconfigurations, résiste aux processus d’industrialisation ?

Programme version pdf

[Publication AOC] – Les médias sociaux feront-ils la présidentielle 2022 ? par Baptiste Kotras (LISIS, INRAe)

Baptiste Kotras (LISIS, INRAe)  a publié un article dans AOC du 02/02/2022.

« À moins de trois mois des présidentielles, il est crucial d’avoir une conscience très claire de l’impact réel des réseaux sociaux sur notre démocratie. S’il faut prendre au sérieux ce qui se joue dans les espaces publics numériques, l’opinion exprimée sur le web, légitimée avant tout par les médias traditionnels et dénuée de représentativité, ne peut à elle seule permettre de prédire l’issue de l’élection. »

suite de l’article

 

[Séminaire du LISIS] –  Franck Cochoy (Université Toulouse Jean Jaures – LISST) – le 07/02/22 à 14h en visio

Le prochain séminaire du LISIS aura comme invité Franck Cochoy, professeur de sociologie à l’université Toulouse Jean Jaurès et chercheur au LISST-CNRS. Le séminaire aura lieu le 7/02/2022, de 14h à 16h.

La présentation est intitulée “La fabrication de masques faits maison au début de la pandémie de Covid-19 : leçons d’une « flash practice »”.

Nous espérons encore que les conditions sanitaires nous permettrons la tenue d’un séminaire en présentiel en salle 109 (vraisemblablement avec une jauge), mais envisageons dorénavant une séance hybride

Séminaire (Dé) faire l’industrie – Industrie et numérique (3/5) – YouTube : l’élaboration d’un modèle mondial de production de vidéos, Tristan Mattelart (Carism, Université Paris II) le 31/01/22 à 14h30

La septième séance du séminaire « (dé)faire l’industrie » se tiendra le  31 janvier 2022 à 14h30 
Industrie et numérique (3/5) – YouTube : l’élaboration d’un modèle mondial de production de vidéos, Tristan Mattelart (Carism, Université Paris II)

Description du séminaire :

La prolifération des technologies – notamment des technologies de l’information  a souvent été annoncée comme la puissance réalisatrice qui ferait définitivement basculer les sociétés contemporaines dans une ère post- industrielle: transformations du travail (fin de la classe ouvrière et mort lente du salariat dans les pays occidentaux), centralité de l’innovation, essor d’une économie de services et de biens immatériels, individualisation des besoins et des biens.

Cependant, plutôt qu’une sortie d’un paradigme industriel, certains sociologues proposent de parler d’hyperindustrialisation pour caractériser les mutations des sociétés contemporaines (Veltz 2017, Musso 2018). En partant du constat que l’industrie ne décline pas mais qu’au contraire, elle prospère et se transforme, les auteurs cherchent à désenclaver l’industrie comme objet et catégorie d’analyse et à briser la linéarité implicite des analyses post-industrielles (Touraine 1967, Rifkin 2000, Moulier-Boutang 2007).

Ce séminaire propose d’étudier les mutations des formes de l’industrie, au travers de trois grandes questions : quels territoires sont produits par les déplacements et reconfigurations des activités industrielles ? Comment l’intégration des technologies de l’information redéfinit-elle les frontières du travail ouvrier ? Qu’est-ce qui, dans ces reconfigurations, résiste aux processus d’industrialisation ?

Programme version pdf

[Débats du CAK] – Comment la catégorie de race fut-elle construite ? Ouvrage « Race et histoire dans les sociétés occidentales (XVe-XVIIIe siècle) » le 19/01/22 à 10h

Mercredi 19 janvier 2022, 10h-12h, Centre de colloques, salle 100

Comment la catégorie de race fut-elle construite ?

Débat avec Jean-Frédéric Schaub (EHESS, Mondes américains, CRBC) et Silvia Sebastiani (EHESS, CRH, GEHM) autour de l’ouvrage :

Race et histoire dans les sociétés occidentales (XVe-XVIIIe siècle) (Albin Michel, octobre 2021)

Discutant.e.s : Claude Blanckaert (CNRS, CAK) et Catarina Madeira Santos (EHESS, Imaf, GEI-CRH)

Page du Débat : à venir

Comité d’organisation
Emanuel Bertrand (ESPCI Paris-PSL, CAK), Wolf Feuerhahn (CNRS, CAK), Alice Jourdan (EHESS, CAK),  Rafael Mandressi (CNRS, CAK), Anne Rasmussen (EHESS, CAK), Antonella Romano (EHESS, CAK), Huiyi Wu (CNRS, CAK).

Séminaire (Dé) faire l’industrie – Industrie et numérique (2/5) -Interpoler données d’enquêtes traditionnelles et données numériques, le cas de l’inférence idéologique depuis Twitter, Jean-Philippe Cointet (MediaLab). le 17/01/2022

Séance 6 :

La sixième séance du séminaire « (dé)faire l’industrie » se tiendra le  17 janvier 2022 de 14h30 à 16h30 au Bâtiment EHESS-Condorcet, Salle 25-A, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers.
Industrie et numérique (2/5) Interpoler données d’enquêtes traditionnelles et données numériques, le cas de l’inférence idéologique depuis Twitter, Jean-Philippe Cointet (MediaLab).

Description du séminaire :

La prolifération des technologies – notamment des technologies de l’information  a souvent été annoncée comme la puissance réalisatrice qui ferait définitivement basculer les sociétés contemporaines dans une ère post- industrielle: transformations du travail (fin de la classe ouvrière et mort lente du salariat dans les pays occidentaux), centralité de l’innovation, essor d’une économie de services et de biens immatériels, individualisation des besoins et des biens.

Cependant, plutôt qu’une sortie d’un paradigme industriel, certains sociologues proposent de parler d’hyperindustrialisation pour caractériser les mutations des sociétés contemporaines (Veltz 2017, Musso 2018). En partant du constat que l’industrie ne décline pas mais qu’au contraire, elle prospère et se transforme, les auteurs cherchent à désenclaver l’industrie comme objet et catégorie d’analyse et à briser la linéarité implicite des analyses post-industrielles (Touraine 1967, Rifkin 2000, Moulier-Boutang 2007).

Ce séminaire propose d’étudier les mutations des formes de l’industrie, au travers de trois grandes questions : quels territoires sont produits par les déplacements et reconfigurations des activités industrielles ? Comment l’intégration des technologies de l’information redéfinit-elle les frontières du travail ouvrier ? Qu’est-ce qui, dans ces reconfigurations, résiste aux processus d’industrialisation ?

Programme version pdf

Conference on “Building a Sustainable Knowledge Infrastructure on Transformative Innovation Policy”

Conference on “Building a Sustainable Knowledge Infrastructure on Transformative Innovation Policy” (17 – 21 January), co-hosted by TIPC (Transformative Innovation Policy Consortium) and Eu-SPRI (European Forum for Studies of Policies for Research and Innovation) in collaboration with the Globelics and STRN (Sustainability Transitions Research Network) communities.
 
This is a global online event and encounter where researchers and practitioners meet to discuss experiences with and perspectives for Transformative Innovation Policies in the Global North and South. In contrast to traditional scientific conferences, it is a meeting point to exchange and discuss ongoing projects and initiatives, based on a combination of presentations and interactive formats.
 
For more information, see the registration page: https://registration.socio.events/e/tipconference2022
The conference is free of charge, but donations are welcome.

Soutenance de thèse de doctorat en sciences de gestion de François Charrier (LISIS, INRAE) – Jeudi 13/01/2022 à 14h

François Charrier (LISIS, INRAE) soutiendra sa thèse de doctorat en sciences de gestion, le 13 janvier prochain, à 14h.

Intitulé de la thèse : Aux prises avec les Socio-pathosystèmes : Une perspective dialectique entre situation et dispositifs de gestion, appliquée au domaine de la gestion des maladies infectieuses animales

Le résumé de la thèse

Membres du jury :

M.Franck AGGERI, Professeur, Ecole des Mines – Rapporteur

M.Hervé DUMEZ, Professeur, Ecole Polytechnique – Rapporteur

Mme Florence ALLARD-POESI, Professeure, Université Paris-Est Créteil – ExaminatriceM.Nicolas FORTANE, Chercheur, INRAE – Examinateur

Mme Linda ROULEAU, Professeure, HEC Montréal  – Examinatrice

Mme Nathalie RAULET-CROSET, Professeure, IAE Paris-Sorbonne, Université Paris I – Co-encadrante

M.Marc BARBIER, Directeur de recherche, INRAE – Directeur de thèse

La soutenance se tiendra publiquement dans un format hybride (en présentiel et en ligne).

Le lieu : laboratoire LISIS

[Séminaire CAK/ENS] « Changement Climatique: Sciences, Sociétés, Politique »- 7/01/2022 à 14h

Changement Climatique: Sciences, Sociétés, Politique, co-organisé par le CAK (EHESS-CNRS) et l’ENS (CERES)

Vendredi 7 janvier 2022, 14h – 17h

Cette séance se tiendra en distanciel. Voici le lien de connexion :https://global.gotomeeting.com/join/253991173

Biodiversité et changement climatique : alliance ou rivalité ?

Sandra Lavorel (Laboratoire d’Écologie Alpine)

How humans can work with nature to adapt to climate change

Comment les humains peuvent travailler à la nature pour s’adapter au changement climatique

Nature contributes multiple benefits to people’s good quality of life. These are impacted directly by climate change, and indirectly through its impacts on biodiversity. Yet, nature also holds solutions for mitigation and adaptation to climate change. In this presentation I will introduce the concept of Nature’s Contributions to Adaptation. I will briefly illustrate some of these contributions, and associated synergies and trade-offs among goals of climate mitigation and adaptation. Moreover, these contributions don’t flow automatically from nature to people, but require co-production through anthropogenic capitals. Adaptation pathways involve windows of agency where transformation of this co-production is required.

Adrien Comte (CIRED) et Rémi Prudhomme (Université Paris-Est Créteil)

Comment intégrer la biodiversité dans les politiques climatiques d’atténuation ?

 

Des politiques d’atténuation du changement climatique ont été promues et adoptées au cours des dernières décennies, qu’il s’agisse de politiques basées sur le marché (taxes et marchés) ou des réglementations (technologies, comportements, utilisation des terres). Ces politiques ont potentiellement des impacts importants sur la biodiversité, notamment la concurrence pour l’utilisation des terres, l’extraction des ressources naturelles et l’utilisation des écosystèmes pour la séquestration et le stockage du carbone. Dans ce contexte, l’évaluation de ces politiques publiques nécessite d’explorer les compromis et les synergies entre biodiversité et atténuation du changement climatique, ainsi que les moyens de mieux intégrer les préoccupations en matière de biodiversité dans les politiques d’atténuation du climat existantes.

Hélène Guillemot (CAK), Aglaé Jézéquel (LMD, ENS), Amy Dahan (CAK)

 

Revue d’Anthropologie des Connaissances – vol 15 n° 4 – « Ignorance(s) »

Le Vol 15 n° 4 de la Revue d’Anthropologie des Connaissances est publié en décembre 2021.
 
Il comprend un dossier thématique « Ignorance(s) », des articles en varia, ainsi que des compte-rendu de lecture.
 
Les articles sont en ligne et sont en accès libre sur le site d’OpenEditionJournal.
 
 Dossier thématique
Sous la direction de Laura Barbier, Soraya Boudia, Maël Goumri et Justyna Moizard-Lanvin

·         Approfondir l’étude de l’ignorance institutionnelle dans le gouvernement des problèmes publics

·         Étendre les échelles spatiales et temporelles

·         Explorer les frontières entre ignorances et incertitudes

    • Maël Goumri, L’ignorance matérielle Descente dans la complexité et les incertitudes de la prévention des accidents nucléaires graves
    • Jérôme Gaillardet et Soraya Boudia, La Zone critique Vers de nouvelles pratiques scientifiques pour réduire les ignorances dans l’anthropocène

·         Traduction

Débats et commentaires

Comptes rendus de lecture

Revue d’Anthropologie des Connaissances
https://journals.openedition.org/rac/ 

STS-Lab 
http://www.unil.ch/stslab/home.html 

Société d’Anthropologie des Connaissances
https://www.socanco.org/
 
 
⬆️